Que je nai plus à les porter.
Marie-Claude Ibos, IDE, Montfavet 2018 XVI Rencontres de la CRIÉE : les 31 mai, 1er et / Nous avons, les années précédentes, travaillé sur «le Collectif à venir ce qui nous a conduit à relire plusieurs séminaires de Jean Oury, mais aussi à revisiter.Cest aux alentours de 18 ans quil découvre le pouvoir du cannabis et quil effectue son premier voyage à Schizophrenia.Les manifestations anti azéries étaient quasiment"diennes. .«Je veux me faire opérer pour une diminution de lestomac.» En temps normal, jaurais noté site de rencontre nains quelle ne disait pas «mon estomac quelle en je cherche amitié avec des femmes espagnoles parlait comme si cétait un organe extérieur à elle.La Géorgie, même la Russie, cétait pour elle encore lArménie, son Arménie.« Je vous écoute Jétais une enfant très gâtée mais mon père est mort lannée de mes cinq ans.Miloud est né en 1985 dans la région du Rif au Nord-Ouest du Maroc, toute proche de lenclave de Mellila.Jétais sortie de ma torpeur par de violentes douleurs.Je nai jamais cessé de penser à toi.Jai espéré, en vain, quune ambassade dArménie voit le jour en Moldavie.Jai fini par demander des papiers mais la démarche sest retournée contre moi : je devais quitter la Moldavie puisque je nétais pas en règle.
Il commence le piano.Il ne se gênait dailleurs pas pour me le faire savoir.Le retour des émotions est en général de bon pronostic.Elle ne me regardait pas, concentrée sur lappareil téléphonique, soucieuse, me semblait-il, dêtre bien comprise.Il me fallait rencontrer quelquun de la police qui puisse me dire ce quil en était.





Il me répond sèchement en sen allant : «Je ne men rappelle pas».
Nous échangeâmes évidemment quelques mots de plus, histoire dhabiller cette fin de prise en charge et la liberté retrouvée quelle signifiait.

[L_RANDNUM-10-999]