Les cookies retiennent vos préférences de lecture et nous permettent de mieux adapter notre site Web à vos intérêts.
Je n'ignore pas qu'il manque les données statistiques, sociologiques et historiques, qui permet traient une analyse plus profonde du milieu, les recherches archivistiques qui éclaireraient mieux le problème de l'origine du rite et de son évolution.
Dans notre politique de confidentialité, vous trouverez plus d'information quant á l'utilisation de vos données sur notre site web.
Bilong100, 34 ans, albidona, Calabria 1 photos luxbit, 28 ans, acri, Calabria 2 photos nasim216, 34 ans.L'utilisation de vos données, mediahuis utilise des cookies ou des technologies similaires pour améliorer l'expérience utilisateur sur ses sites Web.Règles de confidentialité Aide Témoignages m, Tous droits réservés.Malgré les lacunes d'une courte enquête1, n'ayant disposé sur le terrain que des quelques jours de la fête (Pâques 1971 : 7-12 avril j'essaierai de décrire aussi soigneuse ment que possible les faits observés et le déroulement du rituel.Rozzano, Lombardia 2 photos angelover81, 37 ans, san Giuliano Milanese, Lombardia 1 photos, zanoubia0001, 45 ans, milano, Lombardia 1 photos.On sait avec quelle rapidité les usages les plus chargés de signification ethnologique disparaissent en Europe, tantôt amputés des moments événementiels les plus révélateurs, tantôt transformés en exhibitions ayant perdu tous rapports significatifs avec les groupes qui les pratiquent ou souvent supprimés faute de conditions.Aide, témoignages m, Tous droits réservés.Vos données seront stockées dans notre base de données pour l'envoi de la communication sélectionnée.Casarile, Lombardia 1 photos, page suivante inscription Gratuite, conditions d'utilisation.
Une démonstration rituelle qui survit dans un bourg de Calabre, Nocera Terinese (province de Catanzaro m'a semblé mériter d'être relatée, même si cela ne pouvait se faire que sous une forme délibérément descriptive.
Page les relations destructrices suivante inscription Gratuite, conditions d'utilisation, règles de confidentialité.Avec cette information, nous pouvons vous montrer des publicités pertinentes (au lieu dun choix aléatoire) et des annonces qui pourraient vous intéresser.Email, je souhaite recevoir la newsletter, je veux recevoir par mail des offres intéressantes des partenaires de J'Annonce.Monique de Fontanès, i vattienti un rite de sang pendant la Semaine sainte en Calabre.Newsletter, recevez notre newsletter et restez au courant de toutes les nouveautés de J'Annonce.




[L_RANDNUM-10-999]