Mais la sentence divine la seule déterminante est que le publicain a été «justifié plutôt que lautre» ; cest lui qui était juste rencontres na dans ce quil disait et faisait.
Combien cette pensée nous sonde!
Et comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, et, courant à lui, se jeta à son cou et le couvrit de baisers» (Luc 15:20).
Cest le père lui-même qui se réjouit, et il se réjouit avec ses serviteurs.Le retour du fils perdu ne produit pas seulement de la joie au ciel, mais aussi sur la terre, dans la maison du père.Et le Seigneur Jésus prend justement en exemple ce jeune fils dégradé pour montrer jusquoù la grâce de Dieu peut aller.Ce privilège avait été accordé au peuple dIsraël, spécialement à ses conducteurs, les pharisiens et les scribes.Le terme grec peut tout à fait signifier «pour lui-même «en vue de lui-même».Cest là un signe dune réelle humiliation devant Dieu.Lun des principes du monde invisible est formulé maintenant encore plus clairement par Abraham : «Et outre tout cela, un grand gouffre est fermement établi entre nous et vous ; en sorte que ceux qui veulent passer dici vers vous ne le peuvent, et que ceux qui.Ce qui est grand, cest ce qui est dans le cœur de Dieu, et ce que Lui a fait et fait encore dans Son Fils.Mais même sil ny a quun pour cent des brebis qui ségare, le berger part à sa recherche.
Sagissant de notre responsabilité, cest le plus petit côté de ce qui est considéré.
Cest encore une situation ou vous devez agir avec sang froid.
Le Seigneur parle aussi de paître.Cest réjouissant de le constater.Le même sort attendait aujourdhui le peuple incrédule et ses conducteurs sils nécoutaient pas ce que le Seigneur Jésus leur présentait.Quand un homme meurt, son sort éternel est fixé une fois pour toutes.Il ne souciait pas le moins du monde du temps de lau-delà, «quand les richesses (le Mammon) viendraient à manquer».Oui, il résonne dans ses paroles quelque chose comme une accusation contre Dieu qui na pas agi dans son propre cas selon la méthode proposée, sinon il ne serait pas aujourdhui dans ce lieu de tourment.Personne ne peut être né de nouveau autrement que justement de cette manière : «deau et desprit» (Jean 3:5).Effectivement, dans notre cas, il ne peut y avoir quun Seigneur et Maître dans notre cœur.




[L_RANDNUM-10-999]