Javais lhabitude des voyages professionnels.
Appelés «Sahilas les chefs nont jamais accepté que réunions workopolis florence des gens de lextérieur achètent des îles ou y investissent.
Une loi leur accorde d'ailleurs les mêmes droits qu'aux résidents du pays.Un vrai bonheur dêtre pieds nus dans le sable sous cette chaleur. .Cette destination sest révélée être un Paradis fiscal! .Si vous avez des questions ou des recommandations pour ceux qui ont déjà vécu cette belle aventure, nhésitez pas à nous laisser un commentaire.Cest vraiment déroutant dimaginer une vie sur cet îlot.Quelques unes dentre elles portent encore un anneau en or dans le nez, comme cette femme ci-dessous.Ah ah, la blague On oublie le scandale «des panama papers» et on sest laissés porter par ce petit coin de bout du monde.
Quelques semaines avant le départ, Camille me pose la question suivante : «Sais-tu où se situent les îles SAN blas?» «les quoi?» je lui répond dun air étonné en retroussant mon nez!
Une des caractéristiques de lîle, la tranquillité et cette balançoire en pneu!Surtout nayez crainte cest très bon et même sil y a beaucoup dhuile.Les tout-inclus, une bonne idée?Leurs petites cabanes de bambou construites directement sur le sable en témoignent.Si lidée germait déjà au XVIe siècle, il aura fallu attendre 1880 pour que la France se lance dans les travaux.Je méquipe en conséquence avec masque, palmes et tuba.Ces indiens dAmérique Centrale ont une culture unique et surtout authentique.A la recherche de billets davion les moins chers, Camille a trouvé un parcours très intéressant au départ de Bordeaux.Je navais pas la moindre idée de la situation géographique de ces îles et par la même occasion quune vague idée du Panama et de lhistoire de son canal.Des voisins de voyages qui se retrouvent être des gallinacés et autres sortes animaux.




[L_RANDNUM-10-999]