" Je ne vais pas faire comme lui quand même." C'est ça qui casse un couple.
Ce court-métrage est totalement déjanté.
Que cette nuit ne finisse jamais Je ne voulais plus la quitter.Quelle déchéance, quelle honte!Ce nest quaprès une opération quelle a pu retrouver une sexualité épanouie.Je ne pense pas à des aventures sexuelles mais j'ai besoin d'amour, d'attention.Voilà une histoire pas facile.Le juste milieu c'est à toi de rencontres sexe swap le tyrouver!Du coup, quand on arrive dans le lit "conjugal soit on a été trop loin et on ne peut plus, alors il faut corser le scénario.Soudain, ce dernier tombe sous le charme d'une femme qui emprunte l'escalier à son tour.Surtout quon voit bien quon la fait souffrir.
Je cachais plus ou moins bien à ma femme, utilisant mon travail comme excuse du temps passé dans mon bureau.
Alors, qui de lœuf ou de la poule?
Encore une fois, tu trouves un alibi pour éviter ce qui te fait peur.Je commence à regarder d'autres hommes en faisant comme quand j'étais plus jeune, avant lui, je rêve d'eux, m'imagine des petits sénarios d'aventures, mais toujours des histoires platoniques.Un homme découvre ainsi la technique pour regarder sous les jupes des filles à coup sûr, en déposant des bonbons au chocolat sur un escalator, avant d'attendre et d'admirer.Intitulée "L'Escalator" et sur fond de la valse Le Beau Danube Bleu, de Johann Strauss, cette vidéo hilarante met en scène un homme qui voit devant lui passer un groupe de ravissantes jeunes femmes.Au début, je faisais très attention à protéger son anonymat.




[L_RANDNUM-10-999]