Je ne pourrai jamais oublier ce groupe humain de femmes déformées par la misère et le vice.
5Au niveau méthodologique, il est toutefois difficile de trouver des sources permettant dapprocher les conceptions coutumières de la prostitution qui préexistaient à larrivée des libéraux au pouvoir en 1870 et qui continuent dinfluencer les représentations collectives tout au long de la période étudiée.De Costa Rica, 2005 (1970 228.Ainsi, en déclarant rarement depuis cette position de «consommateurs les hommes mariés se trouvent dans une situation plus favorable pour les femmes accusées de prostitution.Cest le cas dEduvina Alvarado, inscrite depuis septembre 1894, elle dépose une demande de désinscription en mai 1895 faisant valoir divers arguments et notamment le fait quelle ne commerce pas avec son corps : 57 ancr, Policía, n 1992, 1895,.Je vous prie de prendre en considération cette déclaration. .Pourtant, il est intéressant de remarquer que, dans la réalité, les femmes accusées de prostitution, nentretiennent pas que des relations dentraide.
Seuls certains métiers leur sont alors accessibles : lensemble des professions dites domestiques (laver le linge, cuisiner, soccuper des enfants, etc.) mais aussi rouler les tabacs, coudre, etc.
Il est dailleurs révélateur de ce phénomène que, dans près de 15 des cas, le témoin renforce la dénonciation du comportement scandaleux dune femme en soulignant sa conduite perturbatrice pour le voisinage.
Cest aussi la raison pour laquelle elle précise, dans son premier argumentaire, « avoir envers lui les mêmes attentions que pour un époux 36 ».26Ces données statistiques démontrent donc les dissensions entre la perception législative et populaire de la législation, tout en soulignant la connotation négative que revêt la fréquentation des prostituées pour lensemble de la population.Elle confirme ainsi limportance de légitimer un concubinage en le rapprochant dune relation maritale, seule relation de couple légalement et socialement reconnue comme respectable.Cette logique intégrative implique de ne pas stigmatiser un des deux facteurs de léquation dans une perspective univoque.Plus de 50 dentre eux, hommes et femmes confondus, appartiennent aux classes moyennes voire populaires ce qui confirme la prudence avec laquelle il faut traiter la donnée relative aux signatures afin de ne pas en tirer des conclusions hâtives, forcément abusives.84Ce document confirme lexistence de la revendication par ces femmes du droit à adopter un comportement ne correspondant pas aux normes imposées par la société, sans être ad monde contacts rd pour cela catégorisées comme des prostituées.


[L_RANDNUM-10-999]